COMMENT CHOISIR SA PAGAIE EN PIROGUE : LES CONSEILS D'ERIC BERTIN

Eric Bertin nous dit comment choisir sa pagaie de pirogue qui vous conviendra

Comment choisir sa pagaie de pirogue : Les conseils d'Eric Bertin

Une rame de pirogue est constituée de trois choses : la pale, le manche et l’olive. Les matériaux de construction sont nombreux également. Il y a le bambou, le bois et enfin le carbone et autres matériaux composites. Toutes ces choses sont à prendre en considération pour choisir sa rame.

 

Eric Bertin de Woo pose à côté de sa Pueo

Les différents matériaux 

Le bois : il a été utilisé pour les premières rames et est actuellement encore le matériau le plus utilisé sans doute. On peut le retrouver sur toutes les parties de la rame. Il a pour avantage d’avoir autant de propriétés de souplesse qu’il y a d’essences de bois. 

En revanche, il peut être plus ou moins lourd et il est difficile à réparer en cas de casse ou d’usure dues aux frottements notamment pour le manche. On connait les rame « marere tahiti » qui peuvent être faites en bois.
 
Le bambou : seul les rames Fusion de Viper Va’a sont produites en utilisant le bambou. Il est utilisé uniquement pour construire les manches. Associé à de la résine, il mélange la solidité et la souplesse naturelle du matériau. Il a également l’avantage d’être plus léger que les bois classiques. En cas de casse il ne peut être réparé. Vous devrez changer de rame ou trouver un autre manche à adapter.
 
Le carbone : matériau composite reconnu pour sa solidité et sa légèreté, il est également connu pour sa rigidité. Il peut être réparé et est utilisé tant pour le manche que la pale ou encore l’olive. Les différents matériaux peuvent être utilisé simultanément ou vous pouvez faire le choix de n’en utiliser qu’un en fonction du poids et de la nervosité que vous souhaitez donner à votre rame. Plus la rame est rigide, plus elle sera nerveuse. Plus elle est souple plus vous pourrez utiliser ses propriétés élastiques pour dynamiser votre pirogue. La rigidité peut également avoir une autre conséquence, celle-ci intervient sur votre santé. Une rame trop rigide peut vous donner des tendinites et vous abîmer les différentes articulations sollicitées quand vous êtes en activité.
 Après avoir pagayé sur différents supports depuis 19 ans, j’ai adopté un principe simple. Il vaut mieux avoir trop de souplesse que trop de rigidité. Vous ne risquerez pas de vous blesser ! 

Il est préférable de ne pas choisir dans un premier temps une rame 100% carbone. Il vaut mieux opter pour une rame à plusieurs matériaux, avec une pale ou un manche en carbone par exemple. 

Pourquoi ? A part les nouvelles rames qui vont proposer des souplesses de manche différentes, les rames existantes en carbone sont beaucoup trop rigides pour débute.
 


Les différentes parties 


L’olive : c’est la poignée à la base haute de la rame. Il en existe des rondes ou des formes plus ergonomiques. La forme importe peu en vrai. Vous vous y habituerez quoi qu’il en soit. En revanche, n’en prenez pas une trop grosse ou une trop petite car cela peut vous donner des crampes aux avant-bras à force de la tenir. 

Le manche : il peut être droit ou en forme de S. Après avoir essayé les deux types de manches, je n’ai pas trouvé de grande différence dans l’efficacité du coup de pagaie. En revanche, je trouve que les manches droits sont plus souples que ceux en forme de S. De manière générale, le manche droit diminue également l’angle d’attaque de la pale tandis que le manche en S l’augmente. 

La pale : elle a plusieurs composantes. La longueur, la largeur et l’angle de l’attaque. L’angle d’attaque permettrait d’alléger l’avant de la pirogue au début du coup de pagaie. C’est notamment le cas en V6 si les équipiers sont bien synchronisés. 

Ayant principalement pagayé en canoë de course en ligne, je préfère les pagaies sans angle d’attaque. En pirogue, je n’en ai jamais trouvé un réel intérêt.

Concernant sa taille, positionnez l’olive sur le sternum et tendez le bras sur le côté à hauteur de votre épaule. Le manchon doit arriver au bas de la paume de la main. C’est une mesure approximative que vous pourrez affiner au fur et à mesure. N’hésitez pas à couper 1cm trop long le manche et de coller l’olive à la colle à chaud provisoirement. Cela facilitera le décollage pour soit recouper soit coller définitivement. 
 


Les pales 



Les formes de pales sont toutes quasiment identiques. Elles sont en forme de goutte d’eau. La longueur de celle-ci est donnée de la base du manchon jusqu'au bout de la pale et la largeur correspond à la zone la plus large de la pale. 

La forme en goutte d’eau aide à la direction en V1 et permet de trouver un appui dur plus profond dans l’eau. Pour un homme, une largeur classique est de 24cm pour une longueur de 47,5cm. Pour les femmes, c’est plutôt 23cm de large pour 47cm de long.
 
Il ne faut pas hésiter à tester les tailles de pale avant de choisir car une pale trop grande peut provoquer les mêmes problèmes qu’un matériau trop rigide. Si l’on rame en puissance vous pouvez augmenter légèrement la taille de la pale. Si vous préférez le rythme, n’hésitez pas à diminuer. 
 

Un rider Woo s

Différence Va’a / Oc 



Actuellement il n’existe pas vraiment de différence entre les rames d’OC et de va’a. J’utilise, en revanche, une pale plus petite en OC qu’en va’a pour me permettre de mettre plus de fréquence de pagayage afin de partir au surf plus facilement. J’ai également un manche plus long de 1,5cm car l’assise de l’OC est plus haute. Si vous restez à la même longueur, vous risquez de vous tasser et de vous faire mal au dos.
 

De nouveaux constructeurs vont arriver sur le marché pour produire des rames plus spécifiques à l’OC. C’est le cas de G’Power avec la Razor Race Pro qui prend appui sur le développement des rames de SUP pour développer des pales pour l’OC de forme droite qui permettront de ramer plus proche du bateau et d’utiliser différents degrés de souplesse de manche. 

La technologie se met au service de notre activité pour toujours plus la développer. 
 


Conclusion 



Il existe de nombreux constructeurs de rame toutes plus différentes les unes que les autres avec des styles différents. N’hésitez pas à tester les rames d’autres personnes pour vous faire une idée de la souplesse de la taille de pale ou encore de la longueur de manche qu’il vous faut avant de faire votre choix.

Posté par Fanny Ringrave

Fanny Ringrave

Chargée de Marketing chez Woo

Articles de la même catégorie:

0 Commentaire(s)

    Laissez nous un avis sur l'article